Le Volcan, 11h du matin

Pourquoi suis-je là ? A une heure pareille ?
C’est pour enfants, à partir de 7 ans !
Qu’est-ce que je fais là ?

Je ne me le demande pas longtemps : je souris tout au long de La belle au bois dormant revue et corrigée par le collectif Ubique.
( le sourire – dont tout d’un coup je m’aperçois –  pendant une pièce, un concert, un ballet, c’est le signe que je suis bien, que c’est pour moi )

La prestation de Ubique, c’est de la musique : un s’occupe des percussions, une du violon et un autre du théorbe. C’est du texte, joué, de leur chaise, par les trois comédiens-musiciens. De leur chaise, oui. Ils sont toujours assis et pourtant c’est bourré d’idées de mise en scène : gestes, sons, intonations, lumières. C’est un tempo : pas d’ennui mais pas non plus de compromis. C’est fait de ruptures de rythme et de registres. C’est enlevé, c’est intelligent, c’est drôle.
Et ça marche, clairement, pour les adultes comme pour les enfants.

En plus, s’appeler Ubique !
Philip K. Dick : Ubik, si vous ne connaissez pas, allez voir

Une réflexion sur « Le Volcan, 11h du matin »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − sept =