La vache !

22 August 2019, Schleswig-Holstein, Noer: Cows lie and stand on a pasture of the Lindhof sample with measuring instruments on their backs. The ruminants produce methane, a climate-damaging greenhouse gas. Researchers at the University of Kiel want to reduce methane production by using a mixture of herbs. In return, they tie the livestock to a belt of experimental material. Photo: Carsten Rehder/dpa (Photo by CARSTEN REHDER / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP)

« Le géant américain Cargill développe en partenariat avec la start-up britannique Zelp un dispositif en forme de licol. Placé au-dessus des naseaux des vaches, il filtre le méthane pour le transformer en C02, dont l’effet de réchauffement de chaque molécule est bien moindre par rapport à une molécule de méthane. » (…)
« Les premières données sont intéressantes, avec des réductions d’émissions de méthane de moitié », soulignait récemment auprès de l’AFP Ghislain Boucher, responsable du service ruminants chez le fabricant d’aliments pour animaux Provimi (filiale de Cargill). » (Ouest-France 27-10-2021)

« Recours à des races moins émettrices, optimisation des régimes alimentaires, maintien prolongé en production des vaches, captation des émissions du fumier pour les valoriser en biogaz… Autant de leviers que Danone prévoit d’actionner, »(…)
« Danone dit avoir réduit « d’environ 14% » ses émissions de méthane entre 2018 et 2020. » (…)
« Comment compte-t-il faire pour aller plus loin ? Au Maroc, où le groupe collecte du lait auprès de petits producteurs, « il y a énormément de progrès qui peuvent être faits en optimisant la production », a illustré Mme Coombs-Lanot. Concrètement, Danone veut améliorer le rendement laitier de chaque vache. Cela permettra de réduire, à production égale, le nombre d’animaux présents sur une exploitation, et donc les émissions. Il est généralement aussi prescrit d’avancer l’âge auquel les vaches ont leur premier veau, et donc leur lactation, afin de limiter la période pendant laquelle des ruminants sont improductifs. »
(Capital- 17-01-2023)

Comme on se mêle de tout,
comme c’est le salon de l’agriculture,
comme on a vu cette image,

on s’est intéressés au
méthane produit par les vaches quand elles rotent
=
« 40%  du méthane lié aux activités humaines, le reste venant du secteur gazier » (Capital)
Comme d’hab, c’est l’animal qui trinque. Les 60 autres %, on verra plus tard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + six =