Irrévérences

Un Rothko…

 

 

 

 

Autre irrévérence :
L’impression que je formule là, qu’une interview, maintenant en podcast, a été un peu transformée : j’avais cru entendre Nanni Moretti dire à Olivia Gesbert, dans Bienvenue au club, qu’il n’avait pas besoin d’expliquer ses films, il les faisait, c’était son boulot. Aux critiques, à elle, de faire le leur, le sien.
Le ton de Moretti était un peu vif, limite désagréable. En écoutant l’interview entière, je n’ai pas entendu ce passage… L’aurais-je inventé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − quatre =