Chat Bleu – octobre 2022 – 2)

D’autres romans :
– L’installation de la peur de Rui Zink, traduit du portugais par Maïra Muchnik, éditions Agullo, 2016 et en 2022 dans leur récente collection de poche, Agullo Court. Une dystopie qui pourrait très bien être adaptée au théâtre : une femme chez elle, deux hommes sonnent…
– Tea rooms de Luisa Carnes, traduction de Michelle Ortuno, éd. La Contre-allée 2021. Le livre est paru en Espagne en 1934. Luisa Carnes (1905-1964)  née dans une famille ouvrière, journaliste et écrivaine, devra s’exiler au Mexique pour ses opinions politiques. Elle raconte là le travail d’une jeune femme dans les années 30 à Madrid.
– La fille de l’ogre de Catherine Bardon, éd. Les Escales, 2022 : la vie romancée – mais il n’y avait pas forcément besoin – de Flor de Oro Trujillo (1915-1978), fille du dictateur de la République Dominicaine Rafael Leonidas Trujillo (1891-1961).
– La vie clandestine de Monica Sabolo, Gallimard 2022 : elle mêle ses souvenirs personnels à une enquête sur les gens d’Action Directe, la souffrance de leurs victimes.
– La nuit des pères de Gaëlle Josse, éd Notabilia, 2022 : un roman court, intense autour d’un père violent.
– Une mère éphémère d’Emma Marsantes, éd Verdier 2022 : un premier livre « Coup de poing, une écriture !  » dit E. Auto-fiction sous pseudo, une enfance dans un milieu très aisé, un père absent, une mère dépressive et un frère problématique.
– Continuer de Laurent Mauvignier, Minuit double : une mère emmène son fils au Kirghizistan pour le sauver.
– Le suspendu de Conakry de Jean-Christophe Rufin, 2018, Flammarion, trouvable en Folio. Un consul de France improbable en Guinée. Un crime. Une enquête.
– La trilogie de Frédéric Paulin : 1) La guerre est une ruse, Agullo, septembre 2018, Pocket mars 2020 : l’histoire commence en 1992, en Algérie.
2) Prémices de la chute, Agullo, mars 2019, Pocket, février 2021 : Cela se poursuit en 1996, à Roubaix.
3 ) La fabrique de la terreur, Agullo, mars 2020, Pocket, janvier 2022: en 2010 en France.
Le départ du terrorisme, les militaires en Algérie, les services en France, les événements qui se déplacent. On retrouve des personnages et c’est fort.
A noter : Paulin a fait des études d’histoire, a enseigné, se consacre maintenant à son écriture.

Nous étions nombreux et intéressés par plein d’autres domaines : une 3ème partie, autour des arts plastiques surtout, plus ou moins tout de suite…

Prochain Chat Bleu : 17 novembre, 18 h

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × trois =