Des dates et des retours sur la rencontre avec Arno Bertina :

  • Après Le Havre, Des châteaux qui brûlent partent en tournée. Voici la troupe, la metteure en scène,  l’auteur et les dates :
    – Le 15/11/22 au Manège – Maubeuge
    – Le 22/11/22 à L’Equinoxe – Châteauroux
    – Le 25/11/22 au Bateau-feu Dunkerque
    – Du 29/11 au 02/12/22 à la Comédie de Saint-Etienne
    – Du 13 au 15/12/22 à la Filature – Mulhouse
    – Les 28 et 29/03/23 à la MCA Amiens
    – Du 31/03 au 23/04/23 à la Tempête – Paris (Vincennes)

    ———————————————————————————————-

  • « Comment commencer ? Tant de mots surgissent. Il faut que j’y mette un peu d’ordre, que je ne sois pas exaltée et/ou dithyrambique. J’ai encore en tête ce moment et cette rencontre avec Arno Bertina et je sais que cela va devenir un souvenir précieux. Comme tu le sais c’est Véronique qui m’a prêté le livre. Je vais l’acheter et il fera partie de ces quelques livres que je garderai indéfiniment. Quant à la rencontre, quel bonheur. Il nous a porté une attention qui m’a touchée, prenant du temps pour parler de son travail d’écrivain, j’y ai senti beaucoup de sincérité. J’ai perçu quelqu’un qui accepte de rencontrer l’Autre, une personne qui écoute réellement et est dans l’échange. Merci pour avoir organisé et permis ce moment, je n’hésite pas à le dire : de bonheur.« . M-C. J.
  • « Il parle super bien de ce qu’il fait et transmet l’envie de le lire. Effet promotionnel efficace (smiley) ; c’est toujours intéressant d’en savoir plus sur le processus. Il est clair et sincère. J’ai passé un fort bon moment en votre compagnie » C. P.
  •  » toujours enthousiastes et à tes côtés aussi souvent que tu nous feras connaître des hommes charmants, intelligents et jeunes ! Trêve de plaisanterie, la rencontre était riche et se poursuivait bien avec la pièce. » C. D.
  • « Belle leçon de générosité par un écrivain passeur d’histoires et de chagrins qui met ses mots au service des autres. Merci pour cette rencontre très riche. Comme d’hab (smiley). N. D.
  • « Cette rencontre imaginée et construite autour d’Arno Bertina a été pour moi une aventure. En amont, tu m’as alimentée dans ce domaine d’une littérature sociale, engagée, que je n’aurais jamais exploré de cette façon et peut-être même pas approché. Le rendez-vous prévu avec l’auteur m’a motivée pour y consacrer du temps. Le moment de partage et d’échanges a été simple et riche. Une belle rencontre. A poursuivre sans hésitation. Tellement nécessaire par les temps qui courent… De nouvelles relations se tissent pour moi dans un domaine pour lequel je cherchais des partenaires. » M-A. A.
  • « Un homme de conviction et pas de pouvoir, c’est rare. Un « acousticien » qui transmet le bruit du monde, pour qui le « je » n’est pas essentiel, c’est rare. Un écrivain « au service », aussi. » C. H-B.

Il y aura peut-être d’autres retours. Je poste déjà ceux-là.
Rappel : Prochain Chat Bleu prévu, jeudi 17 novembre – 18h

2 réflexions sur « Des dates et des retours sur la rencontre avec Arno Bertina : »

  1. Ah la la, quand je pense que j’étais sur la route entre le Jura et le Havre pendant que vous viviez cela!! Sans moi !! J’avais beaucoup aimé le livre d’Arno Bertina quand il est sorti. J’étais donc curieuse d’en voir l’adaptation théâtrale. C’était intéressant, avec du bon et du moins bon, à mon avis. Et puis des problèmes d’acoustique qui ont gêné plusieurs personnes. J’ai de loin préféré le livre. Mais le passage du roman à la scène a néanmoins donné lieu à un beau travail qu’Anne-laure Liégeois et Arno Bertina ont eu l’air de partager avec beaucoup de bonheur et c’était réjouissant.

  2. Je viens de parcourir les avis de mes consœurs que je partage. Belle rencontre avec cet écrivain « engagé «  qui a choisi son camp sans sectarisme avec une grande empathie pour ceux-souvent oubliés ou méprisés -qu il choisit de côtoyer et d’en faire des personnages littéraires.
    Et je me réjouissais de les revoir dans la pièce montée par Anne-Laure Liégeois.
    Quelle déconvenue ! Rien à dire sur la mise en scène et le jeu des acteurs hormis que la plupart des dialogues étaient incompréhensibles, nuisant à la compréhension de l’action…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre + seize =