Super réaction à la P U N° 118 !

Sylvie Chaumet
Parfois un cadeau tombe du ciel
Immense joie de recevoir

La pièce unique n 118 de

Catherine Hémery Bernet
Le principe
Plusieurs niveaux de lecture
Un roman, ici Un remède à la mélancolie de Ray Bradbury, vingt-deux nouvelles dans un espace-temps propre à l’auteur
Sur chaque page impair, le tampon d’une date associée à une information . Ex : 3 février 2021, Le Monde : Un prototype de fusée SpaceX s’écrase à l’atterrissage au Texas
Sur cette même page des mots surlignés établissant un poème : Il se rappelait qu’étant vert, le soleil était triste.
On s’imagine bien le plaisir que Catherine prend à sélectionner une seule information dans la nuée des brèves quotidiennes . 17 octobre 2020, Le Monde : Brexit : Boris Johnson demande aux Britanniques de se préparer à un « No Deal ». Le plaisir aussi de sélectionner des mots dans le roman. Allez chercher la maladie dans le Londres pluvieux.
Le dialogue entre l’actualité et les mots de l’écrivain.
Le jeu de piste.
Car ni le lecteur ni l’auteur ne sont pris au hasard. Catherine oriente son choix. Dialogue avec Bradbury et moi. Elle glisse des indices, des coupures de journaux. Me parle de la première fois où Le Monde a écrit le mot extraterrestre (1950) dans ce recueil d’un auteur de science-fiction qui a écrit Chroniques martiennes la même année. Elle connaît mon goût pour l’espace et mes (très modestes) participations à une revue du Centre National d’Etudes Spatiales.
Elle pose sur la page 225 la date de la création de la NASA, l’année où l’américain Bradbury écrit Un remède à la mélancolie, prend dans ses mots de quoi servir sa pensée (j’ai fixé le vent au milieu de 1958). Sur la table des matières, elle glisse encore l’actualité la plus récente, jeudi 18 février 2021, après 7 mois de voyage, le rover Perseverance s’est posé sur Mars, au moment où je prends une photo qui me fait penser à la conquête spatiale.
Catherine, Ray et moi dans un triangle malicieux, étonnant, souvent drôle.
D’ailleurs il existe une galaxie qui porte ce nom.
Cette galaxie du triangle est un bonheur assurément.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + trois =