Patrik Ourednik – suite 3 :

Extrait de La fin du monde n’aurait pas eu lieu, éditions Allia, 2017 :

«  » j’ai décidé d’introduire dans mon récit quelques phrases qui reviendraient ensuite plus ou moins régulièrement. Elles auront une double fonction, confirmer que vous êtes toujours en train de lire le même livre et vous donner l’occasion de marquer un temps d’arrêt, de réfléchir sur ce qui précède dans le récit et plus généralement sur le sens des destinées humaines. Je ferai mon choix entre :
1 Si c’est pas chouette.
2 Chienne de vie.
3 Ainsi va la vie.
4 Au petit bonheur.
5 Avez-vous 
ou Avons-nous le choix ?
6 A l’époque, cela semblait important.
7 Vous avez le choix. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × trois =