Le Café Crime du 10 novembre – 1)

La Petite Librairie nous accueillait  et nous y avons évoqué plein de bouquins :

ceux sélectionnés par Marie, ceux qu’une lectrice et moi avions envie de mettre en avant et….

CEUX de la sélection des ANCRES NOIRES
pour le festival du POLAR A LA PLAGE 2024.

Marie a présenté :
– une série en 10-18, en partenariat avec la revue Society : des textes de journalistes américains autour de « cold case » dans des états américains différents. Sur les 4 sortis, Marie a lu Les meurtres de Low-country d’Arthur Cerf et L’affaire Alice Crimmins d’Anaïs Renevier. Et chaque fois, elle a lu le livre en deux heures sans décrocher.
– Le grand test de Jacques Expert : de courts chapitres, hyper-prenants même si on sait dès le départ qui a tué.
– Sebastian Fitzek : L’accompagnateur : là aussi, des chapitres courts, du suspens. Autour d’un service d’appel pour femmes qui se sentent en danger…
– Morgan Audic : Personne  ne meurt à Longyearbyen, éditions Albin Michel : 2 cadavres, 2 enquêtes. Un polar écologique.

La lectrice inconnue nous a parlé de
– Keigo Higashino, en poche en Babel noir : Le nouveau : un enquêteur dans un quartier de Tokyo. Une certaine lenteur très caractéristique et agréable.
– tous les Craig Johnson, aux éditions Gallmeister, dans leur collection Totem : avec ce plaisir, chaque fois, de retrouver le personnage principal. Comme retrouver un ami, un refuge.

Ceux que je proposais :
– L’été froid de Gianrico Carofiglio, chez Folio. Carofiglio a été procureur, juge du pôle anti-mafia à Foggia et Bari, et sénateur. L’histoire se passe sur fond des attentats contre les juges (dont le juge Falcone). Le petit garçon d’un chef de la mafia est enlevé. Le policier Fenoglio, sensible, intello, enquête efficacement avec son adjudant, plus « brute de décoffrage ». On a énormément d’informations sur ce qui se passe quand des repentis aident la police italienne.
– Des serpents au paradis d’Alicia Gimenez Bartlett, chez Rivages noir : Barcelone, un quartier résidentiel. Un homme tout habillé mort dans une piscine. Petra, l’enquêtrice plutôt rock’nroll et son second au look vieillot trouveront évidemment ce qui s’est passé. D’autres livres de cette autrice espagnole avec ce duo de  policiers sont réédités en Rivages noir.
– Les initiés de Thomas Bronnec, journaliste et auteur de documentaires TV. Une histoire très proche de celle du Crédit Lyonnais. Des femmes se suicident. Entre milieu bancaire au plus haut niveau, ministre des finances de gauche et hauts-fonctionnaires.
– Adios Hemingway de Leonardo Padura en collection Points : un squelette est retrouvé dans le jardin de la maison qu’a habitée Hemingway à La Havane. Prétexte à évoquer Hemingway.

Pour la sélection des Ancres Noires, il vous faudra lire le prochain post …

Une réflexion sur « Le Café Crime du 10 novembre – 1) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 2 =