Chat Bleu : mai 2022 – 2)

Beaucoup de livres présentés, étrangers et français, et même cette fois, jeunesse, du fait de la présence de Delphine Thibon et de sa petite fille.
– Delphine, artiste, en reconversion  Année spéciale Métiers du Livre, est à l’origine des 4 émissions ça bouquine : interviews et table ronde autour du livre et de ses professions au Havre. Elle avait invité Rue du Départ à participer -.
La petite a choisi d’apporter deux albums :
– Le rideau de mrs Lugton de Virginia Woolf, écrit en 1924, édition bilingue Seghers jeunesse, 2018. Traduction de Magali Attiogbe. Une couturière s’endort sur son rideau. Onirique.
– Gruffalo de Julia Donaldson, illustrations d’Axel Scheffler, Gallimard jeunesse. C’est écrit en vers et l’enfant les retient.

Autres livres étrangers  évoqués :
– Le rouge vif de la rhubarbe  d’Audur Ava Olafsdottir, traduit par Catherine Eyjolfsson, 2016, éditions Zulma, ( Zulma qui vient d’ouvrir une librairie, d’abord éphémère, maintenant pérenne, à Veules-les Roses). La vie quotidienne d’une fille de 14 ans dans un petit port islandais.
– Fair play de Tove Jansson, traduction d’Agneta Segol, 2019, La Peuplade. Le dernier livre de cette auteure de Finlande, suédophone.
– Danse parmi les tombes de Mika Waltari (1945), traduit du finnois en 1994 par Jean-Luc Moreau, éditions Phébus. Alexandre Ier envahit la Finlande en 1809. Auparavant, le pays faisait partie du royaume de Suède.
L’homme de Kiev de Bernard Malamud, Prix Pulitzer 1967, traduit par Georges et Solange Lalène, ed Rivages poche. 1911 : un homme juif, autodidacte, dont le père est mort au cours d’un pogrom, que sa femme a abandonné, part de son schtetl, trouve un travail dans une briqueterie comme surveillant. Un enfant meurt. On l’accuse. Et c’est la justice à la Kafka. Un livre sur l’antisémitisme. L’histoire de Mendel Beiliss, fut une autre affaire Dreyfus, suivie par les intellectuels européens. « un très beau livre »
– Ce n’était que la peste de Ludmilla Oulitskaïa, Gallimard, traduit par Sophie Benech. Ecrit en 1988, publié en France en 2021, en parallèle avec la crise du covid. Oulitskaïa est aussi biologiste. Elle a fait le choix de quitter la Russie début mai.
– Le grand tour – autoportrait de l’Europe, ouvrage collectif sous la direction d’Olivier Guez, éditions Grasset, 2022. 27 auteurs représentant les 27 membres de l’U.E. Sofia Oksanen écrit sur le bateau qui relie Talinn à Helsinki.
Vous aurez peut-être remarqué que nous avons parlé de lieux actuellement martyrisés ou  proches de la guerre. Léa T, Finlandaise venue vivre en France, se souvient de ses livres d’histoire, des 20 ans avec le même président, Urho Kekkonen, pro-russe ( son rôle était de garantir la neutralité de la Finlande et le respect du traité d’amitié, de collaboration et d’assistance mutuelle signé en 1948 entre la Finlande et l’URSS ; la ligne Paasikivi-Kekkonen ), de l’indépendance gagnée mais de la guerre perdue, de la dette à payer.
A creuser pour nous, Français, si « à la ramasse » sur l’histoire des autres pays.

Un 3ème papier sera nécessaire pour parler de tous les livres présentés en mai.
Mais le prochain Chat Bleu est prévu le 9 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 3 =