Un vin – des livres, saison 2

Logo_ChatBleuAu Chat Bleu, ce jeudi d’octobre, Nsenga nous faisait goûter du Gaillac*, rouge, plus fruité-léger que puissant et de l’Uby** ou le blanc n°3, très dans le fruit, vin tendance, facile à boire, ou le rosé à la belle robe pamplemousse, une explosion de saveurs en bouche. Productions familiales sur deux* ou trois** générations. L’Uby tient son nom d’une rivière qui coule en Gascogne où le viticulteur, mr Morel, du canton de Vaud, a également des vignes.
Cette fois — et peut-être dorénavant —, nous ne respections pas la géographie et allions en Estonie pour une séance de rattrapage, dans les Appalaches et en Inde…
PurgeRattrapage donc avec PURGE de Sofi Oksanen paru en 2010 chez Stock, prix Fémina étranger la même année et trouvable en livre de poche. Roman de femme sur des femmes qui ont traversé l’histoire du 20è siècle en Estonie, colonisée par l’URSS. Au centre, le beau personnage complexe d’Aliide, ce qu’elle subit et ce qu’elle décide. Des pages incroyablement maîtrisées et poétiques évoquent d’horribles moments (p.174-176 du livre de poche)!
De Ron Rash, dont nous avions ausi beaucoup aimé UN PIED AU PARADIS: LE MONDE A L’ENDROIT paru au Seuil en 2012. Nous sommes aux USA, dans le comté de Madison, à cheval sur notre siècle et celui de la guerre de Sécession qui, dans cette zone, fut terrible. Des personnages cabossés, comme Dena (p. 179-181), ni vraiment bons ni totalement ignobles, de la violence ordinaire.
Un livre de la collection Etonnants voyageurs aux éditions Hoebeke (2014): CALCUTTA, DEUX ANS DANS LA VILLE d’Amit Chaudhuri, un document. La ville – son histoire politique et économique, ses espaces, sa population – est vue par un de ses habitants intermittents, musicien et écrivain. Son point de vue est celui d’un homme aisé, cultivé, un « libéral » aussi…
Ceux_du_Nord-ouestOnt aussi été évoqués les guides de voyage insolites de Jonglez, le dernier livre CEUX DU NORD-OUEST, fin, dépaysant et sobre de Zadie Smith, les cinq petits livres de la Japonaise Aki Shimazaki chez Babel, le dernier Laurent Seksik : LE CAS D’EDOUARD EINSTEIN, à trois voix sur le fils, schizophrène, CENDRILLON, autofiction « d’une construction époustouflante » d’Eric Reinhardt, MAUVAISE ETOILE de Ellory et encore une fois, par un autre lecteur, et on insiste : CERTAINES N’AVAIENT JAMAIS VU LA MER » de Julie Otseka.
Ceux qui sont restés ont parlé films…
Le prochain Chat Bleu, un vin des livres est prévu le jeudi 13 novembre, à partir de 18h15.

Mais on peut parler aussi des Cafés Polars des ancres noires qui ont lieu le deuxième mercredi du mois à la Buvette, quartier St François. Le premier rendez-vous était le 8 octobre et il a été lu des extraits de romans noirs de Markaris, Craig Johnson, Olivier Truc, Patrick Bard et Thierry Marignac qui était présent. Le prochain est le 12 novembre et c’est à partir de 18h30 : on peut juste écouter ou lire aussi. Qu’on se le dise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − huit =