Rue du Départ est en plein travail !

Un sixième livre est en préparation dans la collection Voyage noir. Très vite, vous en saurez plus…

Pour le moment, voilà la Pièce Unique 17 :
Conçue à partir de Philip K. Dick : LE GUÉRISSEUR DE CATHÉDRALES, et devenue : LA THÈSE DES GUERRES À RIDULES… Elle est envoyée à Jean-Louis Massot, éditeur bruxellois des Carnets du Dessert de Lune, rencontré lors du salon de L’Autre Livre tronqué par l’horreur des attentats de novembre 2015. Nous étions voisins et avons échangé des livres. Il aime le roman noir. Nous connaissions, nous déjà, son travail au long cours : depuis 1995, une centaine de brefs textes de poésie, en prose ou non,  accompagnés de dessins, pour lecteurs de 1 à 100 ans et plus.
Voilà quelques exemples de picorage à l’intérieur des pages de Philip K. Dick :
– « L’âge dort du jeu drôle » (à prononcer à voix haute)
– « Essayer d’apprendre à aimer le cachemire de la colère. »
– « L’homme est folie et l’esprit peluche. »
– « Le roman est imitation de vie, inertie infinie à déplacer dans une note de bas de page. »
– « Le pire se mit à crier, endommagé mais pas détruit. »
– « 26 heures plus tard, le robot s’installa confortablement dans une cigarette au cœur tendre alors rouge d’effort. »

Quant à Dick, inutile de le présenter. Mais ce livre est  peut-être différent : son personnage, Joe, est réparateur de poteries, sans travail sur une terre surpeuplée et hostile. Il est contacté par Glimmung, être supérieur mais  faillible, attendrissant, pour venir sur sa planète accomplir un travail immense. D’autres sont là aussi…
Lisez-le ; c’est autant un livre d’aventures que de S.F., ça parle d’amour, de solitude, c’est plein d’humanité !

Nous vous rappelons que le prochain Chat Bleu est le jeudi 21 janvier. Il y sera question du cinquième Goût des Autres (22-24 janvier 2016), festival littéraire au Havre qui, cette année, avec Maylis de Kérangal, est placé sous le signe de l’amitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 5 =