P U n° 59 : A. Desarthe

La Pièce Unique n° 59 est faite à partir de :

Comment j’ai appris à lire
paru chez Stock en 2013 et en collection Points en 2014.
Ce texte d’Agnès Desarthe est une autobiographie mais centrée sur le rapport aux livres de cette auteure et traductrice. Rapport étonnant : petite fille, adolescente, jeune adulte, elle n’aime pas lire. En tous cas, pas ce qu’on lui présente comme « essentiel ». Elle ne parvient à Flaubert, Balzac etc… que grâce à son père, à ses propositions de romans noirs d’abord, grâce aussi à plusieurs madame B : une institutrice, une professeure à l’école normale et, last but not least, Geneviève Brisac.
A. Desarthe, à travers l’histoire familiale et son passé d’enfant, déplie le pourquoi de son refus du sens. C’est, comme tout ce qu’elle dit de la traduction, passionnant.

Voilà quelques « poèmes express » issus de ses pages:
Jeunes, des baleines étaient coniques ; plus tard, certaines changèrent.
– Parfois, quand on ignore le lecteur, c’est un peu comme s’il assistait à un accident.
– Je ne parle que de profil ou couché. Je demande de me faire avaler.
– Après avoir pensé comprendre, j’ai emprunté un sens aux fées.
– Suffisamment malheureux, le professeur de lettres écrit.
– Un os de taille dans son petit appartement serait son chef d’oeuvre.

La Pièce Unique N°59, 3 livres en 1 (texte originel + « poèmes » + informations du jour), est offerte à Clara M., amie architecte née au Chili qui a bien plus traversé le monde que beaucoup d’entre nous et dont la tête « fonctionne bien » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + 12 =