Moscou 47 : P U N° 115

La Pièce Unique N° 115 n’est pas un roman mais un livre constitué de dessins de Roger Parry de l’Agence France-Presse et de reportages de journalistes de trois quotidiens : France-soir (Claude Veillet Lavallée), Le Figaro (Dominique Auclères) et Franc-Tireur (Charles Ronsac). Ils avaient été, comme des vingtaines d’autres de tous les pays, invités officiellement en avril 1947 par l’ URSS.

Ils se montrent plutôt positifs : (p 181) : « L’entourage de Staline est fait d’hommes supérieurs, véritable élite d’hommes d’Etat, tirés de la sélection naturelle : Vorochilov (Armée), Molotov (Affaires étrangères), qui doit succéder à Staline, Mikoyan (Commerce), Béria (Intérieur, Police), etc… »(…) » D’opposition véritable, il n’y en a pour ainsi dire pas. Ceux qui pourraient la faire ou la diriger, c’est à dire les intellectuels, sont comblés matériellement. Il y a une forte police politique. Mais il y en a toujours eu en Russie ; »(…) » Il y a certainement des départs pour la Sibérie; il y en avait aussi sous les Tsars. »

Voilà quelques Poèmes Express issus de Moscou 47 :
– Au plafond, Gogol a l’air de quelqu’un qui connaît son métier.
– Dans trente ans, nous aurons dépassé nos organes.
– Le pope se démonte : barbe, yeux, poitrine, pied, ventre.
– Le maréchal est ouvert, la forêt abattue et le cercueil hurle.
– Amérique rose saumon. Vertige de duvet…et gros consommateurs.
– Poule sur la neige : corps de kapok.

La Pièce Unique N° 115 est offerte à Virginie R. Féministe, sa pensée progresse sur le mode du fourmillement. C’est déstabilisant et intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + douze =