Le Salon du Livre, sur le stand Normandie : nous y étions!


L’an dernier, c’était à la table tremplin. Cette année, c’était à la table des grands : nous avions le double de livres …4… suffisamment pour qu’on voie la cohérence de la collection, pour qu’on l’identifie et que tout le monde admire les couvertures d’Eric Enjalbert. Nicolas Jaillet signait samedi après-midi. Nous avons été heureux de la visite d’auteurs déjà venus aux Ancres noires ou y venant les 15-16-17 juin 2013: Marc Villard, Laurence Biberfeld, Abdel Hafed Benotman, mais aussi de Soluto (ed.Le Dilettante), du traducteur de l’islandais Eric Boury aussi bon chez Arnaldur Indridason que dans la trilogie de Jon Kalman Stefansson. Heureux aussi du retour du public : vos livres sont beaux, vos textes fonctionnent. Heureux enfin de retrouver les éditeurs amis, l’équipe de l’ARL, du CRL, les libraires et les amis tout court.

Heureux tout bonnement d’exister dans notre format poche, notre formule poche chic alors qu’on fête les 60 ans du livre de poche.
En février 1953, dans un tollé général, paraissait le premier : Koenigsmark de Pierre Benoît. 60 ans après , ce sont 20 000 titres. Des titres qui ont déjà eu du succès pour la plupart ou, depuis 10 ans environ, des premières parutions. Le livre de poche, un fait de société, une volonté et un pari réussi : démocratiser la lecture, toucher un autre public. HEUREUX donc d’appartenir à cette famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 5 =