Comme on se mêle de tout : les Boréales

Affiche_Boreales_2015

Les Boréales de Normandie, n°24. C’est du 13 au 28 novembre. C’est du théâtre, des concerts, de la danse, du cinéma, des expositions et de la littérature. Ce week-end lui était consacré, à l’Imec, vendredi soir, avec Sofi Oksanen (BABY JANE, ed. Stock) puis à l’auditorium du musée des Beaux-Arts de Caen. Deux auteurs seulement n’étaient pas venus du fait de la menace des attentats et le public était très nombreux.
Toujours le même plaisir d’écouter ces langues exotiques : finlandais, islandais, danois, suédois, norvégien. Toujours le même plaisir de rencontrer des écrivains en V.O. avec leur traducteur.
D_ailleurs_les_poissons_n_ont_pas_de_piedsPlaisir de voir Jon Kalman Stefansson, (D’AILLEURS LES POISSONS N’ONT PAS DE PIEDS, éd. Gallimard), venu pour la troisième fois, d’entendre son humour, sa vision de l’Islande, de son travail :  » Écrire n’est pas seulement pour changer la société, mais pour ressortir des vies oubliées ; c’est une expédition contre l’oubli (…) Arts, littérature doivent avoir un retentissement, une influence sur notre vie et la manière dont nous la menons. (…) La littérature est là pour nous poser des questions, nous amener à douter. Le doute permet de penser de manière indépendante. »
Plaisir d’entendre le jeune Eirikur Orn Norôdahl (ILLSKA, éd. Métailié) et l’auteur de polars Arni Thorarinsson Le_pretendant(L’OMBRE DES CHATS, éd. Métailié), leur même rapport d’amour-haine à leur île si belle, à sa société si fermée sur elle-même. Tous trois sont traduits par Eric Boury qui était aussi leur interprète dans ces tables rondes. Des univers très différents mais, à chaque fois, visible, une proximité entre eux et lui.
Autre beau moment : le débat sur la vie politique danoise avec François Zimeray, ambassadeur de France à Copenhague depuis deux ans et Hanne-Vibeke Holst (LE PRETENDANT, ed. Héloïse d’Ormesson). Journaliste, féministe, elle a aussi écrit L’HERITIERE qui est à l’origine de la série BORGEN. Et puis d’autres encore… Mais la prochaine fois, venez ! Ils fêteront leurs 25 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + sept =