Comme on se mêle de tout : 22) les mots

Les gens lisent peu ; le papier n’est plus LE support mais nous sommes nombreux, vrais petits/grands (?) fous, à y croire : que ce soit Rue du Départ avec le petit dernier Toujours moins, de Nadia Bouzid et les 6 réalisations précédentes
ou des plus jeunes encore :
La RobeNoire– Les éditions La robe noire (belle image en linogravure : un corbeau, très Poe !), tenues depuis peu par les libraires des Mondes Magiques, rue Beauvoisine à Rouen. Leur premier livre est La fabrique de crimes, réédition d’un Paul Féval qui était devenu introuvable. Ils ont en projet des textes de Baudelaire et Swift.
LarenverseLa renverse, toute nouvelle maison aussi,  fête son lancement vendredi 13 mars à Caen. François David (cf : le livre-carnet de la collection Voyageur Minutes d’été) y co-écrit avec Isabelle Grout un recueil de poèmes pour enfants.

 

Les gens lisent peu, le papier n’est plus LE support mais on peut vous tuer pour cela… ou vous traîner devant les tribunaux, comme c’est le cas d’ Erri de Luca en ce moment.
Dans un sens, c’est rassurant : on accorde encore du sens et du pouvoir aux mots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + un =