Chat Bleu de mars 2019- 1)

Pour le Printemps (des Poètes), nous avons bu un vin rouge, un Saint Joseph de 2014 du domaine Richard. Ce côte du Rhône a vraiment une belle puissance en bouche. De petites tartines beurrées à l’ail des ours, herbe qui pousse à l’état sauvage, l’accompagnaient.

C’est le Printemps des Poètes et… la poésie… est dans tout bon texte ; voilà donc :

– Le dégoût – Thomas Bernhard à San Salvador d’Horacio Castellanos Moya, paru en 2018 dans la collection de poche Suites des éditions Métailié. Cet auteur salvadorien né en 1957, s’est exilé depuis 1979, au début de la guerre civile qui a duré jusqu’en 1992. Ce livre est un monologue très fort, » très Thomas Bernhard », un livre à lire à voix haute. Un personnage, Vega vivant au Canada, revenu momentanément au Salvador, parle à l’auteur. Il vitupère contre le pays et tout ce qui, selon lui, le constitue : l’inculture, les politiciens ignares et corrompus, issus de la guerre, la télévision, la circulation dans la capitale sans qualité. Exagérations et vérités se mêlent.
– Une activité respectable de Julia Kerninon,. édité en 2017 dans la collection La brune au rouergue : l’autobiographie d’écriture et de lecture de cette auteure hyper douée. Un bonheur pour qui aime les livres.
– Stockholm 73 de David Lang, éditions Allia 2019. Ce journaliste new-yorkais (1913-1981) est allé en Suède à la suite de la prise d’otages à l’origine du concept de « syndrome de Stockholm » et en a interrogé tous les protagonistes : braqueurs, otages, policiers, psychologues. Un travail de journaliste sans commentaires qui pose un fait de société.

nous n’avons pas vu que cela : nous vous en parlons vite.

Mais déjà :  les dates des prochains Chat Bleu, un vin, des livres :
à partir de 18h15,
les jeudis 11 avril, 16 mai, 20 juin et 11 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =