Au Chat Bleu, deux belles soirées en janvier :

Commençons par la fin :
safe_image.phpsamedi 14 janvier, à l’occasion de la Nuit de la Lecture, des étudiants en master de création littéraire à l’université du Havre : Aylin Manço, Camille Martaud,  Léonore Bailhache, Nicola Zaccheddu, Valentin Savoye, Alexis Frobert, (et un élève des beaux-arts qui rêve d’entrer dans ce master, Jean-Elie Delacour) sont venus lire des textes, les leurs, écrits dans le cadre d’ateliers.
Camille a lu Mes heures d’avion qui sont des heures d’amour et Alexis : L’accident de maman, créés à partir d’une consigne de Pacôme Thiellement, (essayiste, « professeur très inspirant ») : un mythe d’enfance qui vous a construits, un événement qui, par la suite, est déformé et a une influence sur votre vie.
Léonore a lu Pas demain, mais bientôt peut-être, un texte qui devait avoir un impact sur le réel, dont elle a tiré un faux flyer en cent exemplaires, déposé dans les centres d’orientation, à la cité universitaire…
Aylin a lu Chaton, la première nouvelle partagée dans la promo après le premier work-shop.
Nicola a lu Lettre à une inconnue, un poème d’avant le master, publié.
Valentin : Jéremih,  écrit pendant le work-shop de rentrée dont la consigne était : un texte bombe-blague qui se déjoue lui-même. Autre bombe-blague : Dans ton café, la voiture de Dean Moriarty de Camille.
Jean-Elie, lui, a dit Déicide, texte travaillé depuis plusieurs années en solitaire.
Le tout était réellement de qualité, avec des univers extrêmement différents.
UnknownNous leur avons fait connaître La dîme, dialogue de groupe de Benoît Richter, plein d’humour et pas que, paru aux éditions Pédibus fin 2008.
Un très, très beau moment  !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + quatorze =