Le nouveau livre aux éditions Rue du Départ

Mis en avant

Vaut-mieux-partirVAUT MIEUX PARTIR devrait paraître le 18 mai. Le Chat Bleu du 19 pourrait en avoir la primeur !

VAUT MIEUX PARTIR est le premier roman de Françoise Truffaut mais pas son premier livre. Son PARIS FAÇADES est paru chez Hazan. Elle a, par ailleurs, été elle-même éditrice avec deux collections : Villes Portuaires et Saveurs de la réalité.
On retrouve ces deux orientations dans VAUT MIEUX PARTIR qui se passe au Havre.
Les personnages, Gio, Irène et les autres sont arrivés là, près du port. Ils se sont rencontrés au mitan de leur existence, après plusieurs autres, plus ou moins réussies, plus ou moins gaspillées. Ils ont un peu cassé leurs rêves mais sont prêts, ensemble, à en vivre d’autres.
VAUT MIEUX PARTIR, c’est une histoire, mais aussi du réel. Un hommage à tous les Gio, aux rebelles, ceux qui vont leur chemin sans plan comptable ou de carrière, sans précautions.
VAUT MIEUX PARTIR, c’est une écriture, un rythme. Une écriture étonnante, un peu folle, comme le monde qu’elle raconte et qui a existé, un rythme aussi indompté que les personnages et la manière dont ils ont conçu leur vie. C’est de la poésie sous adrénaline, sans ponctuation, qui dit des moments sans freins, qui parle pour des gens à qui il reste peu de temps et qui, dans le flux des émotions, se tiennent les coudes.
VAUT MIEUX PARTIR est parsemé de traces de vie : les « autographes » de Gio, des presque dessins, si émouvants.

VAUT MIEUX PARTIR sera :
– au salon du livre de Caen, à la fin du mois. Françoise Truffaut y signera le samedi 28 mai, de 15 à 17h
– au festival du Polar à la plage, au Havre, les 11 et 12 juin.
D’autres signatures sont en préparation, une en juin, à la librairie Libralire à Paris.

Pièce unique n° 19

Constituée à partir de BANDE À PART de Jacques Perret, paru en 1951 chez Gallimard, la pièce unique 19 est : PÉTARD À BAN.
Jacques Perret (1901-1992), journaliste, romancier, est surtout connu pour LE CAPORAL ÉPINGLÉ paru en 1947 qui raconte sa captivité pendant la seconde guerre mondiale. BANDE À PART dit son expérience du maquis après son évasion. Ce livre a obtenu le prix Interallié.
J. Perret, s’il a une vraie, belle écriture où l’humour a toute sa place, est aussi un homme de droite, monarchiste, pour l’Algérie française et ses écrits en 1960 fustigent de Gaulle et la démocratie …
Voici quelques exemples de « poèmes express »  dans PÉTARD À BAN :
– C’est moi l’un peu mystique, avec une odeur de shampooing.
– Tant qu’à faire, autant mettre un, dix, douze hommes dans sa poche.
– Le litre calé dans la ferveur, il enjolive son cas, fermé au goulot.
– C’est pas pour entendre la rumeur que nous nous aplatissons ventre à coeur.
– Jurer que la voiture avait un accent, se passionner pour les couleurs, injurier l’orage : il faut essayer plusieurs positions.
– L’acier lourd semblait dérisoire, la science, probable et la route, pas de celles qu’on affronte.

La pièce unique n° 19 a été envoyée à Paul Otchakovsky-Laurens : P.O.L., l’homme, pas l’éditeur, même si on l’a fait parce qu’on aime ce que cette maison propose (Jean Rolin, Jacques Jouet, Christine Montalbetti, etc..)